Accueil

De
Révision datée du 22 juin 2021 à 15:29 par Bechmann (discussion | contributions)
(diff) ← Version précédente | Voir la version actuelle (diff) | Version suivante → (diff)
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Bienvenue sur le site du Groupement de Recherche (2014-2021)

Informatique Géométrique et Graphique, Réalité Virtuelle et Visualisation (GdR IG-RV) de l'INS2i du CNRS principalement rattaché à la section 07 du CoNRS, secondairement à la section 06, et en lien avec les sections 26 et 41, et avec le statut d'observateur à la SIF
SIF.jpeg

Enjeux scientifiques

Le domaine de recherche couvert par le GdR Informatique géométrique et Graphique, Réalité virtuelle et Visualisation se situe majoritairement en Science Informatique. Les objets « 3D », ou plus généralement les mondes virtuels, sont les enjeux de la plupart des études du GdR IG-RV. Elles visent à capturer ou créer les formes géométriques, leurs apparences ou leurs mouvements, pour ensuite offrir des moyens d’interagir avec ces mondes. Cette tâche se caractérise par son extrême complexité, que ce soit pour capturer des éléments du monde réel ou pour créer des mondes virtuels complexes.

Pour créer des mondes virtuels, chaque élément est représenté par des données numériques qui seront traitées, modifiées, analysées ou synthétisées, mais aussi visualisées ou animées, et avec lesquelles l’interaction devra être opérée en temps-réel. La capture d’éléments du monde réel participe à sa modélisation numérique en s’appuyant sur le traitement d’informations perçues ou captées sur l’utilisateur.

L’objectif est de se rapprocher toujours plus du monde réel ou de l’augmenter d’éléments numériques ou captés permettant de placer l’humain au cœur des systèmes, en lui proposant des retours sensoriels et toujours plus de contrôle, par exemple des phénomènes visualisés ou des avatars d’une réalité virtuelle.

Historique

Plusieurs communautés très proches scientifiquement constituent le GDR IG-RV crée au 1er Janvier 2014 renouvelé en 2019 pour 3 ans.

Informatique Graphique

La communauté « Informatique Graphique » s’est structurée à partir de la fin des années 1980. Au fur et à mesure du développement de la communauté et de sa participation active à l’évolution des problématiques scientifiques, une structuration plus fine autour des trois principales composantes de l’informatique graphique (modélisation géométrique, animation et simulation, rendu) s’est mise en place. Au niveau institutionnel national, cette communauté Informatique Graphique a été intégrée, par le passé, au sein du GDR (Groupement De Recherche) - PRC (Programmes de Recherche Concertée) AMI (Algorithmique, Modèles, Infographie) puis, au sein du GDR ALP (Algorithmique, Langages, Programmation) en formant un pôle Informatique Graphique. Puis, en 2006, lors de la création du GDR IM (Informatique Mathématique), seule la modélisation géométrique y trouve sa place. Afin de ne pas séparer l’animation et la simulation, et le rendu, de la modélisation géométrique, sous l’impulsion de Jean-Pierre Jessel (Toulouse), le GDR IG (Informatique Graphique) est crée, également en 2006, formant ainsi un continuum scientifique avec des problématiques croisées. Le GTMG émarge depuis aux deux GDR, IG et IM. Le GDR IG (Informatique Graphique) est rejoint par d'autres communautés pour former en 2014 l'actuel GdR IG-RV (Informatique géométrique et Graphique, Réalité virtuelle et Visualisation).

Historiquement, l’acte fondateur de cette communauté scientifique a été la création en 1993 de l’Association Française d’Informatique Graphique AFIG. En effet, depuis cette date, une animation scientifique continue avec des points de rencontre et d’échange national portant sur l’ensemble des domaines scientifiques abordés dans la communauté a toujours eu lieu. C’est également grâce à cette dynamique que se sont constitués les trois groupes de travail, pierre angulaire de l’informatique graphique. Les premières journées animation et simulation se sont tenues à Grenoble en 1991. La réunion constitutive du groupe modélisation géométrique a eu lieu à Poitiers en novembre 1996. Le groupe de travail rendu et visualisation a également été créé en 1996. Au sein du GdR IG-RV, ils s’appellent GTMG, GTAS et GT Rendu. A la création du GDR IG, il existe donc déjà une communauté structurée avec une animation scientifique : les journées de l’AFIG deviennent également les journées plénières du GDR IG et ces journées sont opérées conjointement mais dans leur dénomination, elles, demeurent « journées AFIG ». Nous reviendrons sur cette genèse qui expliquait les liens étroits entre les activités du GdR IG-RV et des associations.

Géométrie Discrète

Parallèlement, mais en lien étroit avec la communauté Informatique Graphique, des réunions plus ou moins informelles réunissaient déjà les chercheurs français de la communauté Géométrie Discrète dès les années 1990. En particulier, la conférence internationale DGCI (Discrete Geometry for Computer Imagery), dédiée au domaine, a été lancée par la communauté française portée par Jean-Marc Chassery (Grenoble) et Jean Françon (Strasbourg) dans les années 1990. Mais la communauté Géométrie Discrète s'est réellement structurée à partir de 2006 au sein du GDR IM (Informatique mathématique) avec les journées annuelles du GT GéoDis. Poussé par la logique scientifique du découpage de l’actuelle section 07 du comité national du CNRS, le GT GéoDis rejoint le GdR IG-RV à sa formation en 2014 tout en continuant à participer au GDR IM.

Visualisation

Si la plupart des chercheurs en visualisation scientifique faisaient partie du GDR IG à partir de 2006, au sein du même groupe de travail que le rendu, le domaine de la visualisation d’information comporte de nombreuses personnes issues du domaine de l’IHM qui participaient au feu GDR i3 arrêté en 2013. Le montage du groupe de travail GT Visualisation dans le cadre du GdR IG-RV en 2014 est donc l’occasion pour cette communauté de franchir une étape supplémentaire dans sa démarche de structuration, sur le même schéma qu’au niveau international, c’est- à-dire en réunissant l’ensemble des acteurs de la visualisation : visualisation scientifique, visualisation d’informations, fouille visuelle de données.

Réalité Virtuelle

Le premier groupe de travail GT Réalité Virtuelle a été créé en janvier 1994 dans le cadre du PRC (Programmes de Recherche Concertée) Communication Homme-Machine, placé sous la double tutelle du CNRS et du Ministère de l'Éducation Nationale, de l'Enseignement Supérieur et de la Recherche, sur proposition de Gérard Subsol (Montpellier). Dans les années 2002-2004, la réalité virtuelle, la synthèse d’images et la visualisation se retrouvent dans le même Réseau Thématique Pluridisciplinaire du CNRS porté par Bernard Péroche (Lyon). Cette organisation préfigure déjà du périmètre actuel du GdR IG-RV. En 2005, l’Association Française de Réalité Virtuelle, Augmentée, Mixte et d’Interaction 3D est créée et les journées de l’AFRV démarrent. Du coup, les liens se distendent et la réalité virtuelle ne fait partie d’aucun GDR. Il faut attendre 2011 pour que les journées des deux associations AFIG et AFRV soient organisées conjointement afin de réactiver des liens distendus et de donner corps à ce rapprochement au sein du GdR IG-RV. Et c’est finalement sous l’impulsion de Dominique Bechmann, alors membre du conseil d’administration des deux associations, AFIG et AFRV, que ces deux communautés, très proches scientifiquement, décident de se réunir au sein du GdR IG-RV à partir de 2014. Les associations ont donc joué un rôle clé ; d’abord l’AFIG, dans la création du GDR IG Informatique Géométrique en 2006 ; puis l’AFRV, dans l’élargissement du périmètre du GdR en IG-RV Informatique Géométrique et Graphique, Réalité Virtuelle et Visualisation en 2014. C’est cet historique commun fort qui explique qu'à ses débuts le GdR IG-RV ait animé scientifiquement la communauté dans un partenariat étroit avec ces deux associations.